Le monde secret des algues

Quatre milliards d'années !
C'est depuis tout ce temps que prolifèrent les premiers "végétaux marins": les algues bleues.
Deux milliards d'années plus tard apparaissent grâce à un pigment rouge les algues rouges.
Grâce à la chlorophylle et à l'énergie lumineuse, les algues vertes font leur apparition et vont devenir les ambassadrices des végétaux terrestres.
Une autre génération survient, équipée d'un autre pigment (brun) et ce, il y a un milliard d'années.

Voici le scénario qui s'est déroule sous nos yeux… sans notre présence !

 

L'étagement des algues

La nature a disposé les différentes algues en étages, en relation avec le niveau des marées. En voici quelques-unes :

Au plus haut niveau des marées de vives eaux, nous allons retrouver :
les algues vertes

- ulva lactuca, enteromorpha, cladophora.

Au niveau médian des marées :
les algues brunes
- laminaria digitata, saccharina, saccorhiza polyschides.
- Fucus, ascophyllum nodosum.

Au niveau bas des marées de vives eaux :
les algues rouges ;
- chondrus crispus, dilsea carnosa, palmaria palmata.

(voir également notre article sur l'étagement)

 

Principales algues

Au cours d'une promenade sur l'estran, nous allons découvrir les principales algues communes de nos côtes du littoral Atlantique.

A tout seigneur, tout honneur !
L'une des premières taches verte rencontrée et facile à identifier est la laitue de mer "ulva lactuca". 
D'un vert tendre à un autre plus prononcé en fonction de sa maturité, cette algue comestible, est également la plaie des touristes lors des marées vertes. En effet, notre amie "ulva lactuca" ou plus vraisemblablement "ulva armoricana"se développe dans très peu d'eau, à faible profondeur et avec l'apport de sels minéraux (engrais, lisiers) et beaucoup de soleil explose littéralement.

Enteromorpha Ulva lactuca

Un autre membre de la famille des algues vertes, ressemblant à des touffes de cheveux verts, "enteromorpha compressa".
Consommable dans certains pays asiatiques, elle est souvent grillée, et écrasée afin d'être utilisée comme garniture.
D'un arôme agréable, elle peut être broyée, et est vendue en poudre dans certains magasins de diététique.


Monostroma, quel joli nom ! Elle, elle se trouve aussi très facilement au tout premier niveau de la marée. Également consommable en Chine sous forme de poudre qui n'est pas de ...perlimpinpin.
Toutes ces algues vertes se situent, sur la partie de l'estran recouvert à marée haute et découvert à marée basse ordinaire.


Au plus bas de ce niveau, zone de balancement des marées nous allons découvrir les algues brunes très nombreuses et variées tant au niveau, de la taille, de la forme, de la texture et du... goût.

Tout le monde est déjà tombé sur un tapis glissant d'algues brunes, tout en ignorant les bienfaits multiples et variés.

Laminaires Fucus vesiculosus Falbala

Laminaires, fucus, ascophyllum, ou himanthalia, voici les plus communes.

Les laminaires, dont la taille varie de quelques centimètres à plus de 2 m sur nos côtes, sont exploitées dans divers domaines : industriels, cosmétiques, agricoles, alimentaires.

Les algues brunes, font parties intégrantes du goémon. Rejeté sur la grève par la mer, le goémon est ramassé et répandu sur les sols comme engrais naturel pour la culture des pommes de terre de Noirmoutier par exemple ou encore les choux-fleurs et artichauts dans la région du Léon.
Cette tradition perdure encore au XXI siècle.

Parmi ces différentes algues brunes, l'une d'entre-elle est parfaitement comestible : l'himanthalia élongata, communément appelée haricot vert de mer.
Elle contient naturellement des minéraux, du fer, du zinc, du potassium des fibres et peu de lipides.
Elle, l'himanthalia ou lui le haricot vert de mer, se prépare de la façon suivante :
Dès la récolte, (la meilleure saison étant mai-juin) le dessaler dans plusieurs eaux et le faire cuire comme le légume haricot vert. Afin de s'habituer à ce nouveau goût, le mélanger tout simplement avec les haricots du jardin ou du marché.

Haricot de mer

Lors des grands coefficients de marée, marées de vives eaux, une partie du bas de l'estran se découvre quasi entièrement. Là, apparaissent les algues rouges, aux noms enchanteurs : palmaria palmata, porphyra, chondrus crispus ou callophyllis!

Dilse carnosa

La porphyra, s'utilise en sushis par exemple, ou tout simplement en chips de mer. Recette facile : disposer l'algue sur une plaque de cuisson et enfourner à four chaud, 2, 3 minutes. Servir à l'heure de l'apéritif.

Chondrus crispus, est une algue rouge, frisée, cueillie au niveau des marées basses de vives eaux et nommée dans certaines contrées lichen ou mousse de mer.
On l'utilise pour la réalisation de flan ou entremet, après l'avoir fait sécher pendant plusieurs jours.

Avec palmaria palmata, algue rouge commercialisée sous le nom de dulse, les applications culinaires sont intéressantes.
Crue, mélangée à des salades, ou séchée et mélangée à du riz ou des pâtes, tel en sont les usages actuels.


Riches en vitamines et minéraux, pauvres en graisses et calories, les algues deviennent, dans les pays Européens, un "nouvel aliment", utilisé depuis la nuit des temps dans les pays Asiatiques, très bons connaisseurs des multiples vertus de ces légumes de mer.

A ce propos, voici trois recettes originales : une de pain aux algues rouges et vertes une autre de cake vert de mer et une dernière de crème sauvage à la menthe.

Mise à jour le Jeudi, 15 Janvier 2015 11:24